Conseils pour votre premier voyage d’affaires en Chine

Afin de permettre à tout le monde de passer un séjour plus tranquille, voici quelques conseils à appliquer avant, pendant et après votre séjour :

 

1 – Le Visa

Afin de pouvoir entrer en Chine, vous allez avoir besoin de faire une demande de visa chinois. En fonction du type de séjour et des contacts que vous avez déjà en Chine, vous pouvez choisir un visa ou un autre.

Vous trouverez ci-dessous les liens des ambassades par pays :

 

En France :  http://www.amb-chine.fr/fra/zgzfg/zgsg/lsb/qzyw/

A l’île de La Réunion : http://reunion-sdn.china-consulate.org/fra/lsfw/lsqz/

En Polynésie Française : http://papeete.chineseconsulate.org/fra/lgjs/fhqz/

En République Dominicaine : http://dm.chineseembassy.org/eng/lsyw/hzqz/

En Vanuatu : http://vu.chineseembassy.org/

En Belgique : http://be.china-embassy.org/fra/lsfw/qzhz/

En Suisse : http://www.china-embassy.ch/fra/lsfw/visa/

Au Luxembourg : http://lu.chineseembassy.org/fra/lsfw/fg/

Au Québec : http://montreal.chineseconsulate.org/fra/zjfw/

 

En Algérie : http://dz.chineseembassy.org/fra/lsfw/t1173819.htm

Au Maroc : http://ma.china-embassy.org/fra/lsyw/fvisa/

En Tunisie : http://tn.chineseembassy.org/fra/qzs/

Au Liban :  http://lb.china-embassy.org/eng/qwls/

En Mauritanie : http://mr.chineseembassy.org/fra/lsyw/t217120.htm

 

En RDC (Congo) : http://cd.chineseembassy.org/fra/lsyw/t1154033.htm

Au Cameroun : http://www.fmprc.gov.cn/fra/wjb/zwjg/620/623/t1232.htm

En République de Djibouti : http://dj.china-embassy.org/fra/lsfw/qz/

En Côte d’Ivoire : http://ci.chineseembassy.org/fra/lsfw/

Au Niger : http://ne.china-embassy.org/fra/lsqw/

Au Mali : http://ml.chineseembassy.org/fra/lsqz/#

Au Sénégal : http://sn.china-embassy.org/fra/lsfw/gyqz/

Au Tchad : http://td.china-embassy.org/fra/

En Guinée : http://gn.chineseembassy.org/fra/lsyw/

Au Bénin : http://bj.chineseembassy.org/fra/wnfw/qz/

Au Burundi : http://bi.chineseembassy.org/fra/lsfw/

 

Pour obtenir un visa d’affaires, il vous faudra 1) une lettre d’invitation 2) une réservation d’hôtel.

Contactez-nous pour obtenir une lettre d’invitation de Business Visa en Chine et vous aider à réserver un hôtel en Chine !

 

2 – Les paiement en Chine

Une carte bleue peut être utlile en Chine, mais pas partout !

En effet, certains hôtels, restaurants, centres commerciaux, n’acceptent pas les cartes bleue étrangères, notammant dans les villes chinoises de second rang et autres.

Il est donc conseillé de prévoir une somme de cash, en Euros ou USD (pour faciliter le change).

Faire du change est une opération très simple, et faisable dans pratiquement toutes les banques chinoises, et dans certains hôtels en Chine. Vous pouvez également échanger de l’argent dans les agences de change, mais elles prennent plus de commission.

ATTENTION ! Il est conseillé de consulter votre banque avant de partir et de parler du plafond en vigueur sur votre carte de paiement en Chine.

 

3 – Les taxis chinois

Dès l’arrivée à l’aéroport, méfiez-vous des soit-disant « chauffeurs » de taxi qui vous proposent de ne pas faire la queue. Vous vous retrouverez sans aucun doute à dépenser plus que nécessaire sans pour autant y gagner beaucoup.

Préférez les enseignes lumineuses « TAXI » sur le toit de la voiture. A l’aéorport ou à la gare, ils ont des voies réservées, et les files d’attentes sont généralement bien indiquées pour les voyageurs.

Evitez les taxis non déclarés. Il est déconseillé de prendre une «voiture noire» (taxi non déclaré, sans enseigne). Non seulement les chauffeurs s’apparent généralement plus à des « chauffards » mais en plus, vous risquez de payer plus cher ou pire.

En Chine, on peut héler un taxi n’importe où. Il est donc important de bien choisir l’endroit où vous allez héler le taxi lorsque vous vous rendez compte que beaucoup de gens cherchent, comme vous, un taxi, surtout dans les villes comme Shanghai.

Restez zen. Surtout lorsque vous vous retrouvez embarqué dans une « course folle » à travers la ville. Certains chauffeurs, même si les règles sont de plus en plus strictes, conduisent vite et ne respectent pas vraiment le code de la route. Si vous êtes mal à l’aise, ou angoissé, proposer un petit supplément au chauffeur peut vous éviter des frayeurs.

 

4 – La langue, et ses dialectes

Dans les grandes villes  (Shanghai, Pékin, Guangzhou, Hong-Kong, Shenzhen), les panneaux routiers, ou même les enseignes, incluent une version anglaise du contenu. Les jeunes générations que vous pouvez côtoyer dans ces mêmes villes ont généralement un meilleur niveau d’anglais.

Cependant, une fois sorti des grands centres cosmopolites, le chinois prend le dessus, et l’anglais devient de moins en moins présent. Les populations parlent également moins l’anglais. Outre la communication, l’orientation peut devenir délicate. Par exemple, une grande majorité des gares, même si elles sont flambant neuves, n’affichent rien en anglais. Il est donc conseillé de voyager avec un interprète si vous ne parlez ou comprenez pas le chinois.

 

En fonction des régions, la langue peut varier. En effet, l’utilisation des dialectes est largement répandue en Chine. Une oreille attentive le remarquera, les habitants de Shanghai de Pékin et de Guangzhou utilisent couramment trois langues, ou dialectes, bien distincts. Cependant, tous sont plus ou moins capables de s’exprimer en mandarin, la langue officielle de Chine.

 

5 – La coutume du repas d’affaires

Il est courant pour les fournisseurs chinois d’inviter leur client à déjeuner ou bien à dîner. Dans la coutume chinoise, il s’agit d’un moment important pour apprendre à mieux se connaître, et aborder une relation plus conviviale. Cela peut aussi faciliter d’avantage les affaires, d’autant plus que les fournisseurs sont généralement très enclins à partager de bons plats et du bon alcool de céréales (l’alcool blanc chinois).

 

6 – Les cartes de visite

C’est coutumier pour les chinois de s’échanger leurs cartes de visite lors de leur première rencontre dans un cadre commercial. Contrairement à certaines cultures, il est déconseillé de poser directement la question à votre interlocuteur «  quelle est votre fonction chez [nom de la société] ? » au début de votre rencontre.

 

7 – Combien de rendez-vous par jour ?

Géographiquement , la Chine s’étale sur plus de 9 millions de kms2, Il s’agit d’un grand pays, dont les fournisseurs peuvent se trouver très éloignés les uns des autres.

Plus important, l’étendue des centre-villes et périphéries, et le nombre de véhicules font qu’un trajet d’une centaine de kilomètres peut parfois prendre plusieurs heures.

D’une manière générale, prévoyez 2 à 3 RDVs par jour pour une même vile.

Pour vous donner un ordre d’idée, voici quelques distances entre

Shanghai Shenyang : 1800kms

Shanghai – Chongqing : 1700kms

Shanghai – Canton : 1500kms

Shanghai – Xian : 1300kms

Shanghai – Pékin : 1200kms

Shanghai – Zhengzhou : 1000kms

Shanghai – Fuzhou : 780kms

Shanghai – Qingdao : 720kms

Shanghai – Wenzhou : 450kms

Shanghai – Nanjing : 300kms

Shanghai – Yiwu : 300kms

Shanghai – Hangzhou : 200kms

Shanghai Ningbo : 200kms

Shanghai –  Suzhou : 100kms